Moineaux

Le saviez vous ?

Le moineau domestique est l’espèce la plus casanière d’Europe de l’Ouest : un moineau domestique né dans un village a toutes les chances d’y passer sa vie !

Comment reconnaître les moineaux ?

Il existe plusieurs espèces de moineaux mais nous ne parlerons ici que du moineau domestique puisque c’est l’espèce la plus connue et la plus répandue sur notre territoire. Le moineau domestique est une espèce sédentaire vivant très près de l’homme. C’est un passereau qui mesure de 14 à 16 cm de longueur et pèse de 25 à 35 grammes. Sa durée de vie est d’environ 13 ans. Il présente un net dimorphisme sexuel.

Le mâle a le dos châtain foncé strié de noir et sur ses ailes on peut distinguer une bande blanche bien nette. Les parties basses sont plus claires et contrastent avec la gorge et la bavette noires. La tête est foncée mais les joues sont blanchâtres. Le bec conique est noir et court.

La femelle a un plumage moins coloré, plutôt brun rayé de beige et de noir sur le dessus et grisâtre en dessous. Elle ne possède pas de bavette noire. Son bec est brun clair.

Moineau domestique châtain foncé et noir
Moineau domestique

Le moineau domestique : une espèce anthropophile

Le moineau domestique est une des espèces les plus anthropophiles. Il vit dans le voisinage de l’homme, on le rencontre partout, que ce soit dans les villages ou dans les grandes villes. Sédentaire, il est si commun en milieu urbanisé qu’il n’attire plus toujours l’attention par ses cris !

Le moineau : un petit passereau qui joue un rôle primordial dans les jardins et cultures

Omnivore et opportuniste, le moineau domestique mange de tout, en fonction de ce qu’il trouve sur le sol mais aussi dans les arbres : il se nourrit de graines, de baies, d’araignées, d’insectes, de vers de terre, de bourgeons, de boutons de fleurs et de jeunes feuilles. En ville, il consomme également toutes sortes de restes et de déchets alimentaires. A la belle saison, les petits se nourrissent principalement d’insectes et de larves. Cet opportuniste peut nous débarrasser des insectes qu’il capture après une poursuite aérienne, des graines de plantes comme le chardon ou l’ortie et chasser également les coléoptères (charançons, hannetons…), pucerons, cochenilles, araignées, fourmis, criquets…

Il participe ainsi activement à la limitation de la présence des insectes et nuisibles dans les jardins et les villes et représente alors une aide précieuse pour les jardiniers et fait le bonheur des citadins ! C’est le plus naturel des insecticides, il joue un rôle primordial dans l’équilibre des écosystèmes.

Il est donc primordial de favoriser sa venue !

Le moineau : une espèce menacée ?

Le moineau domestique et le moineau friquet sont devenus en partie très rares. La forte réduction du nombre de ces oiseaux, enregistrée dans toute l’Europe a été reconnue dans des études effectuées à long terme. L’urbanisation grandissante, l’utilisation de pesticides, la stérilité des jardins et espaces verts, empêchent le moineau de se nourrir normalement. A cela s’ajoutent les ravalements de façade, la réhabilitation des anciens bâtiments qui le privent souvent de ses sites de nidification.

Disparition des moineaux : favoriser les sites de nidification 

Les moineaux domestiques ont de plus en plus de mal à trouver des sites de nidification et ses effectifs subissent un déclin alarmant. Les moineaux aiment nicher dans les vieux bâtiments, les vieilles maisons qui leur offrent de nombreuses anfractuosités mais aussi dans les campagnes, jardins, potagers, espaces verts… mais les rénovations successives et les pratiques agricoles, réduisent le nombre de cavités. La pose de nichoirs à moineaux Nat’H, bas carbone, permet de compenser la raréfaction d’abris propices à la nidification.

Quels types de nichoirs pour les moineaux ?

Le moineau domestique est grégaire, il recherche toujours la compagnie d’autres individus de l’espèce et niche souvent en colonie. Parce qu’ils apprécient de nicher côte à côte, Nat’H a créé ce modèle de nichoir multiple, triple chambre, afin d’accueillir de nombreux congénères qui peuvent se rassembler serrés les uns contre les autres. Ce nichoir à moineaux est compartimenté et chaque cavité de nidification possède sa propre entrée.

La fabrication du nichoir en béton de bois triple chambre à moineaux Nat’H a été conçue spécialement pour les moineaux. Parfaitement adapté à ces petits passereaux, le nichoir en béton de bois Nat’H dont le diamètre du trou d’envol est de (30 x 100) mm, peut aussi accueillir le moineau friquet, le rouge-queue noir, le gobe-mouches gris mais aussi la mésange.

Le nichoir à moineaux Nat’H, de gamme professionnelle, entièrement fabriqué (porte comprise) en béton de bois biosourcé bas carbone, remplit plusieurs fonctions : composé de matériaux naturels, il offre un endroit calme pour le repos des moineaux au printemps, permet l’accouplement et peut servir de refuge contre les intempéries. En effet, grâce à leur composition naturelle qui allie les avantages du bois certifié PEFC aux propriétés du béton bas carbone, les nichoirs Nat’H en béton de bois biosourcé ont une excellente durabilité (durée de vie d’environ 30 ans), sont thermo-isolants, ils empêchent la condensation à l’intérieur du nichoir et évitent de trop fortes variations thermiques. Très robustes, les nichoirs Nat’H protègent également leurs occupants contre les attaques des prédateurs. Ils sont ainsi parfaitement adaptés aux moineaux !