Chouette Hulotte

Le saviez-vous ?

La chouette hulotte est très fidèle à son compagnon. Généralement monogame, elle ne changera pas de partenaire avant le “veuvage !

Comment reconnaître la chouette hulotte ?

La chouette hulotte ou “Chat-huant” est la plus commune des rapaces nocturnes en Europe et particulièrement en France où elle fait partie des espèces protégées. A cause de son cri, la chouette hulotte a mauvaise presse dans l’imaginaire collectif où elle est souvent associée au malheur, pourtant c’est un oiseau timide et discret. La chouette hulotte a une taille moyenne de 40 cm et une envergure d’environ un mètre, pour un poids moyen de 500 gr. Son corps est rebondi, ses épaules carrées et sa tête arrondie. Ses deux grands yeux foncés sont entourés de disques faciaux prononcés qui jouent le rôle de parabole pour le repère des proies. Son plumage moucheté de gris, de brun et de roux lui permet un camouflage efficace dans les feuillages. Ses grandes ailes courtes et arrondies lui permettent de voler en planant sans bruit. Son bec crochu et ses serres aiguisées et tranchantes lui servent à capturer les proies, son cou très flexible lui donne la possibilité de tourner la tête à 270° pour ne pas perdre de vue une éventuelle source de danger. La chouette hulotte est un oiseau nocturne qui somnole les yeux clos une grande partie de la journée mais qui à la tombée de la nuit devient un prédateur efficace.

Chouette Hulotte ou "Chat-huant"
Chouette Hulotte

De quoi se nourrit la chouette hulotte ?

La chouette hulotte a un régime alimentaire varié, c’est un prédateur assez opportuniste dont le régime alimentaire varie en fonction des ressources du milieu. Dans son milieu naturel, la forêt, la chouette hulotte se nourrit de petits rongeurs comme des rats, souris, campagnols, mulots… En ville, elle mange plutôt des oiseaux tels que les moineaux, les pigeons, les étourneaux qu’elle attrape la nuit, à l’aube ou au crépuscule. La chouette hulotte apprécie également les coccinelles, scarabées, papillons de nuit, vers de terre, hannetons, reptiles, amphibiens et même les petits poissons qu’elle trouve dans les plans d’eau. Grâce à son ouïe très fine, la chouette hulotte est capable de situer auditivement ses proies sans même les voir : elle les avale entières et rejette des “pelotes” mesurant de 2 à 6 cm, débris de proies non digérés qui avertissent de sa présence.

Habile à pourchasser les rats, les souris qui provoquent de gros dégâts dans les stocks de grains, la chouette hulotte est l’amie des fermiers !

Des menaces potentielles pour la chouette hulotte :

La chouette hulotte fait également preuve d’une grande adaptabilité pour ses sites de nidification ; elle n’est par conséquent pas une espèce menacée. Les prédateurs de la chouette hulotte, le Grand-Duc d’Europe, les martres, chats, autours, sont trop rares pour représenter un danger pour l’espèce. Cependant, étant cavernicole, ce sont ses sites de nidification qui peuvent se raréfier à cause de l’abattage de vieux arbres contenant des cavités. En raison de son régime alimentaire, les pesticides peuvent lui être évidemment fatals tout comme les collisions routières.

Comment protéger la chouette hulotte ?

La destruction des sites de nidification doit être compensée par la pose de nichoirs pour chouette hulotte Nat’H, spécialement conçus pour ce rapace cavernicole, solution simple et efficace partout où les cavités se font rares.

Quels types de nichoirs pour la chouette hulotte ?

La fabrication du nichoir à chouette hulotte en béton de bois biosourcé bas carbone Nat’H, à la cavité spacieuse et au trou d’envol oblong (12 x 11 cm), est parfaitement adaptée à la chouette hulotte. Le nichoir à chouette Nat’H, de gamme professionnelle, entièrement fabriqué en béton de bois biosourcé bas carbone, remplit plusieurs fonctions : composé de matériaux naturels, il offre un endroit calme pour le repos, permet l’accouplement et sert de refuge contre les intempéries. En effet, il est équipé d’une avancée de toit qui lui permet de préserver les chouettes de la pluie.

Grâce à leur composition naturelle qui allie les avantages du bois certifié PEFC aux propriétés du béton bas carbone, les nichoirs Nat’H en béton de bois biosourcé bas carbone ont une excellente durabilité (durée de vie d’environ 30 ans), sont thermo-isolants, ils empêchent la condensation à l’intérieur du nichoir et évitent de trop fortes variations thermiques. Très robustes, les nichoirs Nat’H protègent également leurs occupants contre les attaques des prédateurs de la chouette.

Conçu pour être suspendu à un tronc d’arbre, il est livré avec 2 sangles de fixation sans danger pour les arbres.