Chouette Chevêche

Le saviez vous ?

La chouette chevêche, également appelée chevêche d’Athéna, était l’animal sacré de la déesse Athéna, déesse de la sagesse et de l’intelligence dans la Grèce antique.

Comment reconnaître la chouette chevêche ?

C’est une petite chouette trapue d’environ 20 cm avec 1 poids variant entre 180 et 200 gr. Elle fait partie des plus petits rapaces de France. Son plumage marron foncé tacheté de blanc contraste avec sa poitrine blanchâtre striée de brun.

Sa tête plate, ronde et large, se caractérise par des yeux dorés, brillants, marqués de gros sourcils obliques blancs qui lui donnent un air sévère. Ses pattes sont couvertes de petites plumes blanches. Les 2 sexes sont semblables, la chouette chevêche femelle est cependant légèrement plus grande.

Chouette chevêche marron foncé tacheté de blanc
Chouette Chevêche

L’alimentation variée de la chouette chevêche :

Selon les saisons, la chouette chevêche se nourrit de petits mammifères (mulets, souris, campagnols), d’insectes (coléoptères, criquets…) de lombrics (vers de terre), de petits reptiles (lézards), de batraciens (grenouilles, crapauds) et d’oiseaux. Elle a besoin de 50 gr à 80 gr de nourriture par jour. Elle chasse soit à partir d’un perchoir (poste d’observation), soit en vol de prospection, à quelques mètres du sol, à la recherche d’invertébrés.

La chouette chevêche : une espèce menacée :

Les effectifs de la chevêche sont en déclin dans de nombreuses régions françaises mais également en Europe. La cause majeure de ce déclin est la destruction de son habitat. La chevêche d’Athéna est en effet victime de l’urbanisation, des conséquences des remembrements, de l’abattage des arbres creux, de l’utilisation de pesticides agricoles qui réduisent le nombre de proies. Les collisions routières, les noyades dans les abreuvoirs et les dérangements pendant la période de nidification sont également des causes de la régression des effectifs. La pose de nichoirs biosourcés bas carbone est une solution efficace pour lutter contre ce déclin. Pour accentuer le taux d’occupation des nichoirs, Nat’H a créé un tube anti-prédateurs pour le Nichoir à chouettes en béton de bois biosourcé bas carbone.

Comment protéger la chouette chevêche ?

La destruction des sites de production peut être compensée par la pose de nichoirs Nat’H à chouettes, en béton de bois biosourcé bas carbone, auxquels on peut ajouter un tube anti-prédateurs. La fabrication de ce nichoir à chouettes, spécialement conçue pour ce rapace cavernicole est une solution simple et efficace pour enrayer sa disparition !

Le nichoir spécifique en béton de bois biosourcé bas carbone pour chouette chevêche :

Le nichoir à chouette en béton de bois biosourcé bas carbone Nat’H, à la cavité spacieuse, remplit plusieurs fonctions toute l’année : ce nichoir composé de matériaux naturels offre un endroit calme pour le repos de la chouette au printemps, permet l’accouplement et sert de refuge l’hiver contre les intempéries. En effet, grâce à leur composition naturelle qui allie les avantages du bois certifié PEFC aux propriétés du béton bas carbone, les nichoirs Nat’H en béton de bois biosourcé ont une excellente durabilité (durée de vie d’environ 30 ans), sont thermo-isolants, empêchent la condensation à l’intérieur du nichoir et évitent de trop fortes variations thermiques. Ils sont ainsi parfaitement adaptés à la chouette chevêche mais également à toute la faune !

Le volume du nichoir en béton de bois biosourcé bas carbone et le diamètre du trou d’envol correspondent à l’écologie de l’oiseau. Ce nichoir composé de matériaux naturels est également muni d’une ouverture latérale et amovible pour le nettoyage. Conçu pour être attaché à un tronc d’arbre, les nichoirs à chouettes sont livrés avec des sangles de fixation sans danger pour les arbres.